LA BANQUE HOMEQUITY PUBLIE UNE ÉTUDE SUR LES DETTES ET LA PROPRIÉTÉ RÉSIDENTIELLE VISANT LES AÎNÉS CANADIENS

LA BANQUE HOMEQUITY PUBLIE UNE ÉTUDE SUR LES DETTES ET LA PROPRIÉTÉ RÉSIDENTIELLE VISANT LES AÎNÉS CANADIENS

TORONTO, 16 mai 2017 – La Banque HomEquity, fournisseur de l’Hypothèque inversée CHIPMC, publie aujourd’hui les résultats de leur étude exclusive « Résidence permanente : Analyse des dettes et de la propriété résidentielle chez les aînés canadiens. »

Les résultats de cette étude réalisée à l’échelle nationale exposent des tendances de plus en plus troublantes : comme la population canadienne vieillit, la capacité à garder et à entretenir sa résidence est progressivement compromise à cause de taux records de dettes des ménages, de maigres épargnes à long terme, du déclin des régimes de pension à prestations déterminées et d’une espérance de vie plus longue.

Les données indiquent que 91 % des Canadiens âgés de 65 ans ou plus affirment que rester dans leur foyer est important, alors que seulement 78 % possèdent des épargnes et des placements et 40 % de ceux-ci ont moins de 100 000 $ de côté.

D’autres statistiques pertinentes provenant de l’étude :

* 77 % disent que le Régime de pensions du Canada est leur source principale de revenus

* 73 % auront recours à la Sécurité de la vieillesse

* 57 % détiennent des REER desquels ils peuvent retirer des fonds

* 48 % possèdent un régime de pension agréé

* 48 % ont des épargnes

De données issues d’Equifax Canada Co. indiquent également que 15 % des aînés canadiens ont une hypothèque à rembourser (comparativement à 34 % des non-aînés) et 17 % ont des prêts-autos (comparativement à 34 % des non-aînés). Mais concernant les marges de crédit non garanties, l’écart se réduit : 30 % des aînés ont ce type de dette comparativement à 33 % des non-aînés et 10 % des aînés canadiens possèdent une marge de crédit hypothécaire comparativement à 9 % des non-aînés.

« La Banque HomEquity demande depuis longtemps un dialogue honnête à l’échelle nationale concernant la santé financière des aînés canadiens. Cette étude confirme d’autant ce besoin, affirme Steven Ranson, président-directeur général à la Banque HomEquity. Mais ce ne sont pas que des mauvaises nouvelles. Les Canadiens sont privilégiés de vivre dans un pays dont la santé fiscale est relativement forte et stable. Nous devons utiliser ces données pour jeter les bases d’une conversation éclairée à l’échelle nationale avec les aînés canadiens. Nous ne pouvons pas compter sur une approche qui prône le statu quo. Collectivement, nous devrons songer aux finances, à la propriété résidentielle et aux dettes avec un point de vue différent et stratégique afin de nous assurer que les aînés puissent planifier une retraite stable et sans inquiétudes. »

À propos de la Banque HomEquity

La Banque HomEquity est une banque canadienne de l’annexe I assujettie à la réglementation fédérale et elle est la seule au pays à aider les propriétaires canadiens de 55 ans et plus à

accéder à la valeur nette de leur résidence tout en restant propriétaires jusqu’à ce qu’ils décident de la vendre.

La Banque HomEquity a collaboré avec l’association canadienne des retraités (CARP), la plus importante association sans but lucratif non partisane pour les personnes âgées au Canada. CARP recommande l’Hypothèque inversée CHIPMC de la Banque HomEquity en tant que solution complète et judicieuse pour les Canadiens qui planifient leur retraite.

La Banque HomEquity fait partie de la 28e liste annuelle « PROFIT 500 » de Canadian Business et de PROFIT, le classement ultime des entreprises connaissant la croissance la plus rapide au Canada. La Banque HomEquity a également été reconnue à titre de Meilleur employeur 2017 au Canada selon Aon.

-30-

Contact média :

Yvonne Ziomecki yziomecki@homequitybank.ca